> >


..les juifs en Algerie


   
 
04-26-2013, 10:53 PM : 31
igli

  igli






igli

 


: ..

MORIEL vient de reediter le livre"Les juifs d algerie une evolution permanente" .
Nous le tenons a votre disposition au prix exceptionnel de 15 euros pour l 'Europe et 60 is pour Israel frais d envoi compris et ce jusqu au 31 Mars datae laquelle nous devrions epuiser cette reedition veuillez adresser toutes vos demandes l adresse, en IsralMORIEL B.P 2583 NATANYA IL .
Merci .










---------------------------------------

04-26-2013, 10:53 PM : 32
igli

  igli






igli

 


: ..

Les consistoires isralites d'Algrie au XIXe sicle "L'alliance de la civilisation et de la religion"

de Valrie Assan Editions Armand Colin Collection Recherches 13 juin 2012
En 1845, la France dote les communauts juives dAlgrie de nouvelles institutions : un Consistoire isralite algrien sigeant Alger et deux consistoires provinciaux, Oran et Constantine, sont crs par une ordonnance royale. La mesure a t rclame par le Consistoire central des isralites de France. Celui-ci souhaite appliquer aux judacits algriennes le programme de rgnration religieuse, sociale et culturelle quil prtend mettre en uvre en mtropole. Le projet de rendre les juifs indignes citoyens franais, envisag dans un premier temps par le gouvernement, est finalement repouss un avenir lointain.
Totalement trangers au judasme maghrbin, les consistoires vont-ils marquer durablement de leur empreinte les communauts juives algriennes ? Peu nombreux et mal accueillis par leurs coreligionnaires africains, les rabbins alsaciens envoys par le Consistoire central sont-ils en mesure de mener bien leur mission civilisatrice ? Comment les lites locales qui sigent leurs cts sapproprient-elles les nouvelles institutions communautaires ? Quelle place est laisse aux rabbins indignes ? Comment les dirigeants des consistoires font-ils face la crise anti-juive qui culmine en 1898 dans la colonie ?
Autant de questions auxquelles rpond ce livre qui retrace, travers lhistoire des consistoires, les tapes de la modernisation des socits juives algriennes de 1830 la veille de la Premire Guerre mondiale.

Agrge de lettres classiques, docteur en histoire, Valrie Assan a contribu plusieurs livres collectifs sur lhistoire des juifs de France et dAfrique du Nord. Cet ouvrage est issu de sa thse, soutenue en 2010 lUniversit Paris 1 Panthon-Sorbonne, et rcompense en 2011 par le Prix de thse dtudes juives en langue franaise de la Socit des tudes juives.









---------------------------------------

04-26-2013, 10:54 PM : 33
igli

  igli






igli

 


: ..

LA COMMUNAUTÉ JUVE DAÏN TEMOUCHENT - 1860-1905
Etude sociologique base sur lanalyse des actes de mariage et de naissance de cette priode
Par Roger METTOUT
Aprs avoir ralis ltude de la Communaut Juive de Tlemcen , Roger METTOUT a entrepris celle de la Communaut Juive dAin Tmouchent, ville o ses parents se sont installs aprs avoir quitt Tlemcen.
Ain Tmouchent est une petite ville se situant entre les villes dOran et de Tlemcen.
Elle a une histoire trs ancienne puisque la prsence dune trace humaine remonte plus de
50 000 ans. Habite par des Berbres primitifs, elle a subi des invasions multiples : Phniciens, Carthaginois, Romains, Vandales, Byzantins puis Arabes.
Les troupes franaises prendront possession de la ville aprs le Trait de la Tafna de 1837 sign avec la Tribu des Bni Ameurs.
Les premiers europens sinstallent dans la ville en 1848.
A larrive des Franais, une communaut juive, de type oriental denviron 100 150 personnes vivait aux cts des Bni Ameurs sous le rgime de la dhimitude.
Cette communaut venait, ds 1668, de la ville dOran suite lexpulsion des Juifs ordonne par la reine rgente dEspagne . Elle provenait aussi de larrive en 1492 de Juifs de retour dEspagne la suite du rab EphraÏm ENKAOUA dont le tombeau Tlemcen attirait les foules. Daprs certains auteurs, ils descendraient aussi de berbres de la tribu MEDIOUNA judass dans lantiquit.
Au recensement de 1887, la ville comptait 393 Juifs pour2 492 europens et 1 737 Indignes.
La mthode utilise pour cette tude est la mme que celle utilise pour la Communaut Juive de Tlemcen. A savoir analyse des actes de mariage et de naissance micro films puis numriss par lANOM (Archives Nationales dOutre Mer) pour la priode allant de 1860 1905.
Puis tablissement dun certain nombre de statistiques sur :
- lge des maris, leur profession,
- lorigine des maris non ns dans la ville,
- le nombre denfants par familles
- lge des poux dcds
Les renseignements recueillis tant sur les poux que sur leurs parents ou sur les enfants ns durant cette priode ont ensuite t introduits dans un logiciel de gnalogie ce qui a permis dtablir la gnalogie des diffrentes familles.
La premire naissance enregistre sur les registres de lEtat Civil dAin Tmouchent date du 16 mars 1854 et le premier mariage juif du 2 avril 1860.
Cette tude montre la vitalit de cette Communaut, son dveloppement dmographique et son adaptation rapide toutes les structures nouvelles, conomiques ou sociales apportes par la France.
Si des lecteurs sont intresss par le livre ou souhaitent des prcisions sur les recherches qu'il contient , ils peuvent s'adresser l'auteur :roger.mettout@orange.fr "








---------------------------------------

04-26-2013, 10:55 PM : 34
igli

  igli






igli

 


: ..









---------------------------------------

04-26-2013, 10:56 PM : 35
igli

  igli






igli

 


: ..

http://www.abcdelacpa.com/scenes_et_...a_algerie.html









(post cards)


-


-

-
-

:



-


-

-


-
-
-



--
-

-

-


( ) G. Boulanger
-

-

-




-

-

-


-

-
-
-

-

-:

-
:



- :

-

-

-



-
:

-
-

- :

-



Tombeaux Juifs (1830) - Rue Suffren - Faubourg Bab El Oued.









---------------------------------------

04-26-2013, 10:57 PM : 36
igli

  igli






igli

 


: ..

Georges Meyni - Les Juifs en Algrie - L'Algrie juive

Par Savoisien le mercredi, dcembre 29 2010, 21:19 - jewelry - Lien permanent - 649 lectures


Georges Meyni

Les Juifs en Algrie
L'Algrie juive



Prface de Les juifs en Algrie

Le devoir de chaque Franais, qu'il habite la France ou l'Algrie, est de combattre les Juifs, parce que nous avons dj appris nos dpens qu'ils sont une race lthifre. Ils sont, en effet, l'espce humaine ce que l'Upas est au rgne vgtal.
Les thories humanitaires, excellentes en principe, doivent en pratique tre mries en serre chaude et appliques avec une extrme rserve.
Il est des antipathies de race que nul effort humain ne saurait teindre, car cet effort est strilis d'avance par des rsistances inattendues, des incompatibilits radicales.
S'il se trouve encore en France, des hommes assez indiffrents pour ngliger cette importante question juive, qui est enfin l'ordre du jour, nous avons constat par le coup port par l'Algrie juive qu'il n'en tait pas ainsi en Algrie. A ct de certaines lettres injurieuses et toujours anonymes de youddis enrichis par le vol ou l'usure, nous avons reu, de Franais ou d'Arabes, de nombreux remerciements pour la campagne que nous venions d'entreprendre.
Chacun de ces derniers correspondants nous donnait des faits l'appui de la thorie que nous avions expose ; malheureusement, il nous a t impossible de les mettre tous profit.
Le Juif qui, depuis deux mille ans, gonfle son parasitisme de tous les sucs de l'arbre social dont il est le lierre tenace, le puceron avide, le Juif a trouv sur sa route la nation rpute la plus gnreuse, la plus chevaleresque du monde ; il s'est attach ses flancs, et, lentement, patiemment, sournoisement, l'a envahie, l'a possde, l'a dpouille, l'a gangrene.
C'est avec le sang de 1893 que la France baptise les Juifs franais, c'est sur les ruines de l'Alsace-Lorraine qu'un dcret du gouvernement de la Dfense Nationale les proclame citoyens franais en Algrie. Parasites mortifres, ils ont port la dcomposition dans notre milieu social. Non seulement ils ont puis notre vitalit mais encore ils ont sap notre moralit.
Adorateurs du veau d'or, ils nous tiennent par l'or ; ils nous ont, par contagion, conquis leur culte. Quand nous sapions les royauts, ils se proclamaient rois : les rois de l'poque, comme les appelait Toussenel, et ce fut par la corruption qui monte de la base au sommet de l'arbre, qu'ils se proclamrent rois.
Si l'individu, en tant qu'tre humain, se doit l'humanit, s'il a le droit, nous dirons mme le devoir, d'ouvrir son cur aux ides gnreuses en tant que collectivit, en tant qu'unit sociale, c'est--dire nation, il a aussi le droit et le devoir d'tre goste, d'tre ferm tout ce.qui n'est pas lui. C'est la condition de la vie sociale dans l'ternelle lutte pour l'existence des peuples.
C'est cet gosme social qui explique la puissance vitale du groupe hbraque, qui, comme les courants sous-marins, traverse l'ocan des peuples sans tre absorb. Ne cherchons pas ailleurs le secret de la prosprit croissante de l'Angleterre et de l'Allemagne, non plus que la cause de l'affaiblissement graduel de la France.
Pour redevenir les matres chez nous, nous devons, sans hsitation, broyer la tte du serpent que nous avons rchauff dans notre sein.
Aprs avoir clair le peuple, il faut que les hommes qui se sont mis la tte du mouvement anti-smitique, indiquent un moyen radical pour dtruire le polype morbifre.
C'est le but que nous poursuivons, et lors des prochaines lections, nous demanderons tous les Franais les armes ncessaires pour agir nergiquement. Aprs la publication de la France juive de M. Ed. Drumont, nous avons essay de traiter la question juive en Algrie. Dans notre premier ouvrage, nous avons expos la thorie, nous rservant d'apporter des faits l'appui de notre thse.
En lisant Les Juifs en Algrie, les plus sceptiques se convaincront que nous sommes toujours rest au-dessous de la vrit, Notre tche sera loin d'tre termine. Aprs avoir montr le mal en Algrie, comme M. Drumont l'avait dj fait pour la France, il nous faudra indiquer un remde efficace.
Les Juifs arrivent toujours gangrener les hommes au milieu desquels ils vivent et les faits scandaleux dont nous venons rcemment d'tre tmoins, ne sont que la consquence de la puissance des Juifs. Que doivent penser de nous les autres puissances europennes, en prenant connaissance des rcits publis dans certains journaux sur les tripotages, nous pourrions dire les escroqueries de nos hommes d'État ?
Quel spectacle inoui que cette promiscuit de banquiers juifs cl de ministres promenant leur majest dans les ralits d'un monde interlope !
A ct de Wilson, d'Andlau, et autres lus, s'associant des gens sans aveu pour exploiter de nafs Franais, nous trouverions certainement des Juifs, et ceux-ci sont les ordonnateurs du complot.
En prsence de l'motion cause dans le public par la rvlation de ces honteux tripotages, la Chambre a vot l'urgence sur l'enqute demande par M. Cuno d'Ornano, dput de la Charente ; mais nous ne voyons l qu'un moyen dtourn de tromper les lecteurs, car il y a trop d'hommes compromis, parmi les dputs et anciens ministres appels se prononcer, pour que la lumire se fasse.
Ces faits et plusieurs autres, que nous nous rservons de publier dans un prochain ouvrage, montreront jusqu'o sont tombs les hommes chargs de prsider aux destines de la France.
Publicistes et hommes politiques ne sont pas les seuls la merci des Juifs, les commerants sont rduits au mme esclavage. C'est l un tat d'impuissance contre lequel nous protestons. Nous dtestons les Juifs, nous ont dit certains ngociants,mais nous avons besoin d'eux. Quelques-uns mme nous ont demand d'tre l'instigateur de socits secrtes dans le but de prparer la chute des Juifs.
A ceux-l nous rpondrons que c'est l un mauvais systme. Les socits secrtes sont contraires notre caractre national, et nous avons pu nous convaincre par celles du pass qu'elles ont toujours t accapares par nos adversaires.
Le Franais est assez nergique pour entreprendre la lutte ouvertement. Il ne faut plus que les descendants de ces hommes qui, sous le premier Empire, ont fait trembler l'Europe, tremblent eux-mmes devant une poigne d'usuriers, qui, battront bien vite en retraite, lorsqu'ils apercevront la matraque.
L'arme dont nous allons nous servir sera le bulletin de vote.
Nous devons provisoirement abandonner la question politique, et, lors des lections, demander chaque candidat de se prononcer pour ou contre les Juifs.
Dans les lections anti-juives, en France et en Algrie, nous prendrons dans chaque dpartement les hommes qui ont encore conserv leur indpendance, et. nous les obligerons se prononcer nettement.
Si nous arrivons faire nommer quelques dputs assez nergiques pour expliquer la tribune de la Chambre les vritables causes du malaise gnral, nous verrons tous les lus de la province, aveugles ou inconscients, se tourner naturellement vers eux et crier en chur : A bas les Juifs .
Tel est le but de notre campagne anti-juive, et nous sommes convaincu que les lections de 1889. prouveront aux plus incrdules que les lecteurs ne veulent plus du Juif, le plus dangereux ennemi de la France.
L'Algrie ne sera plus leur terre promise.

GEORGES MEYNIÉ








---------------------------------------

04-26-2013, 11:04 PM : 37
igli

  igli






igli

 


: ..les juifs en Algerie

...

: 14 15

: 586 70 .... 10

:



.... 1391..1462....1608

..... .. ...... ......



17 .. .. .....











---------------------------------------

04-26-2013, 11:14 PM : 38
igli

  igli






igli

 


: ..les juifs en Algerie

les juifs d'algerie




YouTube Video
ERROR: If you can see this, then YouTube is down or you don't have Flash installed.









---------------------------------------


()

« | »

: 1 ( 0 1)
 



.... .Le Chat du Rabbin..... igli 2 01-14-2013 10:41 PM
a la memoire de RACHID DAHMANI HI Algerie AHI 4 04-03-2011 08:06 PM
15 02-02-2010 09:49 PM
2010 1 01-25-2010 11:16 AM
.... Les juifs de colomb-bechar bchar 18 11-19-2009 09:52 PM


Loading...

- -

Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd diamond